201411 Ne tirez pas sur la pianiste !

Publié le par club rando

Juste en quittant les Hauts de Cergy, on aurait tort de se laisser décourager par l’oppressant  tissu urbain qui s’étend le long de l’axe central de l’A 15. Il suffit tout simplement de prendre la D22, de se laisser glisser sur quatre kilomètres en pente douce vers le nord et d’immobiliser son véhicule. La nature est là,  juste à la jonction d’une voie pédestre qui affirme fièrement son antique origine :  la chaussée Jules César.

 

Les nuages bas de l’aube ont dispersé un perfide crachin qui ne cherchait qu’à troubler les 27 randonneurs présents. La lumière rasante du jour est l’annonce d’un mieux attendu. Faible lueur d’espérance mais qui va affirmer au cours des heures à venir sa  farouche volonté de s’imposer. Le circuit proposé, en ce 21 novembre, part du large parking triangulaire qui étire ses coins devant le Cimetière Intercommunal. L’intrusion de cet édifice au milieu des champs devrait normalement perturber le décor. Etrangement il s’en dégage une impression d’ordre profond en parfaite harmonie avec le paysage.

boissy 1

Sur le versant d’en face, posé sur un léger repli de terrain, Boissy l’Aillerie (95650) s’est installé au-dessus de la vallée de la Viosne. L’église Saint André et d’anciens corps de ferme témoignent toujours de son  passé moyenâgeux. La vie moderne s’est établie plus bas, près de la  rivière, notamment le long ruban de la ligne Sncf  Saint Lazare- Gisors qui en épouse le tracé.

boissy 2

Plutôt qu’aborder franchement le village, l’itinéraire le contourne par l’est et suit une route en réfection qui oblige les marcheurs à changer régulièrement de bordures. Ces ruptures constantes masquent la traversée de la plaine alluviale de la Viosne. Dans cette zone humide et marécageuse, les roselières s’enroulent autour des anciens bras- morts de la rivière. Elles abritent de nombreuses espèces d’oiseaux. Certains y trouvent leur nourriture en plongeant. Un héron cendré, qui s’est posé sur les bords de l’eau vive, ne tient pas à mouiller autre chose que ses pattes. Un peu cabotin, il prend la pose pour le groupe qui l’observe au passage du pont. Il attend le départ de ces insolents, rentrés sans permission sur son territoire, pour reprendre sa recherche dans la vase.

boissy 3

Le circuit retrouve de la hauteur  par les sentes qui pénètrent dans l’intimité du village. Les résidents semblent avoir donné un tour de clés à leurs maisons. Personne ne sort, ne vient à la rencontre. Sensation étrange de traverser des lieux de vie en aveugle, sans rien voir ni rien apprendre !  Nous les abandonnons par le ru de la Vaugoulé qui entaille le coteau en une bien jolie vallée s’ouvrant sur le plateau de Cormeilles-en-Vexin. Les franges résidentielles disparaissent peu à peu au profit d’un grand espace de cultures cerné de frondaisons lointaines. Quelques  petits avions descendent en rase-mottes se poser sur la piste de l’aéroclub tout proche. Ils ne semblent ne surveiller que la quiétude de cet espace malheureusement meurtri par l’agression de dépôts sauvages qui souillent la campagne. Par le bois de Saint-Denis, qui se laisse déflorer en une percée rectiligne, l’itinéraire débouche sur le haut du village de Montgeroult et son château. Cet édifice construit au dix-septième siècle s'inspire du style  renaissance. Mais pour les profanes qui  le découvrent depuis son imposante grille d’entrée, il a un  petit coté château de Moulinsart. L’église paroissiale lui est contiguë et vit en symbiose puisque sa façade méridionale est enchâssée dans ses communs.

boissy 4

Ce lieu est historiquement associé au destin particulier de la plus connue de ses marquises, Hélène de Montgeroult. Pianiste de grand talent, cette aristocrate se serait retrouvée sous la Terreur sur une liste de traîtres à la nation.  Elle dut démontrer alors sa loyauté envers la Nation en improvisant sur l’air de la Marseillaise devant le Comité de Salut Public. On dit que son art mais aussi sa beauté et surtout sa farouche volonté de vivre lui auraient permis de sauver sa tête. Elle finira beaucoup plus tard tranquillement sa vie, devenant la précurseure de la musique romantique.

boissy 5

 Le retour s’amorce par Courcelles sur la rive opposée de la Viosne où subsiste la trace des anciens moulins à eau. Beaucoup de ces bâtiments ont été transformés au cours des siècles pour s’adapter à l’évolution des techniques. Près du lavoir, l’eau, ici canalisée, exalte un curieux parfum de feuilles mortes ou d’infusion à froid. Les sens participent, eux aussi, à la marche. Les heures n’ont pas la même saveur selon la saison. Que dire des odeurs de nature, qui subliment le voyage !

boissy 6

La montée de la Croix de la Justice, dont l’allégorie se cache curieusement la tête pour n'entendre la moindre influence, rattrape la chaussée Jules César. Elle traverse le Vexin par un axe assez bien conservé. Contemporaine du quatrième siècle, son nom originel de "Voie Julienne" évoque l’empereur Julien l’Apostat. C’est donc une erreur de l’avoir attribuée au conquérant de la Gaule, qui n’y serait jamais passé. La chaussée quitte la ligne de crête du plateau pour s’enfoncer dans le bois Saint-Léger. Du faîte des arbres aux buissons des sous-bois, le roux, le jaune ou le vermillon embrasent la forêt.  Avant la disparition totale des feuilles, les marcheurs s’y enfoncent  avec volupté pour s'évanouir au loin dans un contre-jour flouté.

boissy 7

Jacqueline et Françoise ont apprécié la balade mais l’histoire du jour, celle de la pianiste, les a beaucoup touchées. Rencontrée par le hasard d’une anecdote, elles sont rentrées involontairement dans son intimité. Ensemble, elles évoquent d’autre cas, où la force de la résistance à transformé une vie en un destin singulier. Elles ne sont pas les seules !

"Nous faut-il être dans l’adversité pour que la grâce se multiplie, s’interrogeait déjà l’apôtre Paul ?"

boissy 8

 

 

Le Parcours

 chemin à gauche de l’entrée du  cimetière intercommunal, Boissy l’A., rue pasteur, D92, chemin du four à chaux, chemin de la remise, chemin de montgeroult, sente des prés, allée cavalière, chemin de  la vaugoulé, chemin du poirier saint-andré, bois de saint-léger, Montgeroult, chemin de la futaie, Courcelles sur V., montée de la croix de la justice, retour par la chaussée Jules César

 

Commenter cet article